DVD. Fascination

Angoisse adolescente, vampires et mélodrame

La série de Stephenie Meyer pour adolescentes est rapidement devenue un phénomène, avec les filles qui se pâment d’amour pour le magnifique protagoniste vampire Edward Cullen, autant que Bella Swan dans le roman, et ainsi ce n’était qu’une question de temps avant qu’une adaptation sur grand écran arrive. Prévisible ? Bien sûr. Était-ce un succès au box office ? Définitivement. Mais est-ce que le best-seller de romance fantasy s’est bien transformé en film ? Pas trop.

Bella (Kristen Stewart) s’installe dans la ville dortoir de Forks dans l’état de Washington pour vivre avec son père. Se faire de nouveaux amis et s’installer dans son nouveau lycée, cependant, se révèle être un peu plus dur que d’habitude en raison qu’elle tombe éperdument amoureuse de Edward (Robert Pattinson). Mystérieux et aguichant, il est l’objet d’envie et de spéculation des filles de Forks, mais il est aussi, avec le reste de sa famille, un vampire. Ils se nourrissent de sang animal, cependant, et fuient la compagnie et ainsi sont une forme moralement consciente de vampires plutôt que les créatures meurtrières croqueuses de cou dont on s’attend d’eux. Cependant, ils n’approuvent pas exactement la relation naissante entre Edward et Bella. “Ce n’est pas bien, elle n’est pas des nôtres”, dit l’un des camarades vampires cachés de Eddie, mais malheureusement, leur désapprobation est le cadet des soucis de Bella quand un nouveau groupe de vampires arrivent sur scène, et ils ne se préoccupent pas de qui ils se nourrissent, humain ou autre.

Le scénario de Melissa Rosenberg est fidèle au roman, avec une grande partie du dialogue extrait directement du livre, et la réalisatrice Catherine Hardwicke recrée exactement son ambiance et son ton. Tristement, le duo ne réussit pas à l’étendre d’une quelconque façon. Les personnages et les événements sont tous là, mais il n’y a aucune profondeur qui leur est accordée ; la romance de Bella et Edward est jouée avec peu de passion et il y a un sens surprenant d’inévitabilité dedans, et comme c’était déjà le problème dans le livre, l’intrigue est lourde et manque distinctement de points d’intérêt, la poussé de la narration principale n’arrivant même pas avant le troisième tiers du film. Stewart est irrésistible en Bella, et il y a de décents personnages mais notre Pattinson national est trop morne et il lui manque l’étincelle qui nous persuade de son intérêt pour Bella ou pourquoi les filles s’agitent autour de lui au départ. Il est peut-être fidèle au matériel source de Meyer, et les fans vont aimer, mais il propose peu pour ceux qui ne sont pas initiés à ou amourachés de la série.

Alasdair Morton

Verdict
Un conte de vampire avec un peu de mordant, c’est une manière terne de lancer la série de films Twilight. Le deuxième volet, Tentation, qui doit sortir plus tard dans l’année, devra faire un effort.
FILM 2/5 BONUS 3/5

SI VOUS AIMEZ, ESSAYEZ…
Moonlight
Cette série américaine éphémère racontait l’histoire du vampire de Los Angeles joué par Alex O’Loughlin qui tombait amoureux d’une reporter fringante, et distinctement humaine, jouée par Sophia Myles.

Film
Détails : -12 ans // 117 mins // 2008
Réalisatrice : Catherine Hardwicke
Avec : Kristen Stewart, Robert Pattinson, Billy Burke

Disque
Détails : 6 avril 2009 // 22.99£ // 2 DVD
Distributeur : Contender
A/V : Dolby Digital 5.1 / 1.85:1 anamorphique

Bonus
Détails : Making-Of “Du livre à l’écran” ; Conversation avec Stephenie Meyer ; Le phénomène au Comic-Con ; Scènes coupées ; Clips ; Avant-première britannique ; Teasers ; Documentaire “Devenir Edward” ; Documentaire “Devenir Bella” ; Montage “Baiser du vampire” de Catherine Hardwicke ; Concert au piano de Edward

Filmographie
Catherine Hardwicke
les Seigneurs de Dogtown
Hardwicke a réalisé ce long-métrage sur la naissance du skateboard, qui a été adapté du documentaire narré par Sean Penn, Dogtown And Z-Boys.
Thirteen
Le premier film de Hardwicke à mener la barque est un regard à la passionnante honnêteté sur la vie adolescente et a fait de Evan Rachel Wood une star.
Tank Girl
Huit ans avant son premier film, Harwicke a travaillé comme chef décoratrice sur cette adaptation de B.D. aujourd’hui infâmement ratée.

COUPURES DE PRESSE
Twilight
SciFi Now
2/5
Empire 4/5
Total Film 3/5
The Guardian 4/5
The Daily Mail 4/5
The Sun 2/5

Traduction – 11 décembre 2009