Réalisateur : Quentin Tarantino
Distribution : John Travolta, Uma Thurman, Bruce Willis, Samuel L. Jackson

Il n’a que 17 ans mais c’est déjà un classique. Pulp Fiction est la synthèse parfaite de l’idée du cinéma de Tarantino, qu’il transmet dans son talent de scénariste exceptionnel et sa capacité infaillible à pondre en série des séquences culte à la pelleté, grâce également au fait qu’il a un flair pour les bons acteurs et un grand instinct cinématique. Œuvre dont tout le monde se souvient pour son aura de cool, l’extrémisme et la violence d’une grande partie de ses scènes, la beauté de sa musique, ses dialogues de charretier surréalistes dont la nature complexe à multi-facettes sont souvent négligés, et la manière dont l’histoire se développe en suivant plusieurs intrigues secondaires entrelacées et circulaires dans lesquelles les chemins des personnages se croisent sans ordre consécutif logique apparent. De Vincent Vega, le dealer maladroit et je-sais-tout qui a relancé la carrière de John Travolta, à son associé biblique Jules (Samuel L. Jackson), en passant par la légende qui résout les problèmes M. Wolf (Harvey Keitel), sans oublier bien sûr la provocatrice Mia (Uma Thurman), Pulp Fiction résume un milieu de la pègre qui, comme la passion de Tarantino pour le cinéma, est simplement irrésistible.

Sortie le 4 octobre aux États-Unis, BD région A

Traduction – 12 novembre 2011