Réédition, 1997, EMI – 4/5

Édition remplie de bonus de l’œuvre maîtresse post-Britpop

Avec peu de considération pour le ratio accepté d’œufs dans le pudding, le premier album de Mansun qui a été au sommet des charts suinte l’ambition pure de chaque mesure ; une toile ambitieuse et large libéralement peinturlurée de bonnes choses de Bowie, ABC, de psyché, de funk, de glam et de nuances de bons vieux morceaux rythmés. La différence entre l’inspiration et la prétention est mince, mais Paul Draper et ses potes la passe avec une grande confiance, du fuzz frénétique de Taxloss au ricanement art rock de Stripper Vicar, du disco baroque de Wide Open Space à la fanfaronnade à la Stones de Egg Shaped Fred. Deux disques additionnels rassemblent des EP pré-album, des faces B, des démos et des morceaux live.

Terry Staunton

Traduction – 2 octobre 2012