DIVERS The Twilight Saga: New Moon Original Motion Picture Soundtrack (Atlantic) 6/10

Une bande originale inégale pour la franchise cinématographique énormément populaire

Au bas mot, environ 30 millions de personnes ont vu le premier film Twilight (et c’est sur la base des 70 millions qui ont acheté le livre) de part le monde, et ce nombre montera sûrement pour Hésitation. Pensez à ces chiffres : il n’y a pas un seul média qui peut toucher tant de jeunes consommateurs aux yeux soulignés de khôl.

Tout comme les programmateurs de Guitar Hero, etc. sont devenus les nouveaux faiseurs de roi, Alexandra Patsavas, “responsable musicale”, transforme la bande originale de film en sorte de Peel Sessions du XXIème siècle. Alors – pfff – cette compilation ne craint rien.

Le grondement troublant de Thom Yorke, Hearing Damage, est sombre sans glisser dans le pathos, et Satellite Heart de Anya Marina est tout en guitare acoustique et de contes d’être perdu en amour. Grizzly Bear et Victoria Legrand de Beach House imprègnent Slow Life d’un éclat de désir douloureux, et Possibility de Lykke Li est une joie mesquine saupoudrée de la voix chuchotante de Li, mais le plus grand cadeau vient de la source la plus improbable. Shooting The Moon de OK Go (!) est à la fois introspective et massive, avec une  batterie énorme qui résonne derrière les songeries d’un cœur endolori de ce qui sonne comme un mec qui gratte une guitare tandis que l’apocalypse pleut.

C’est dommage, alors, que A White Demon Love Song des Killers sonne à moitié finie et boiteuse, tandis que No Sound But The Wind de Editors est si typique qu’on a du mal à imaginer comment les misérabilistes peuvent se cannibaliser encore. De plus, le remix de I Belong To You de Muse n’ajoute qu’un peu plus de folie baroque sur une toile déjà trop recherchée. En tant qu’album, les moments de beauté intelligente ne sont pas trop obscurcis par la morosité sans créativité et, si on considère combien c’est vraiment fanatiquement commercial, c’est une petite victoire.

Ben Patashnik

Traduction – 12 octobre 2012