Quelques raisons pour lesquelles Viggo était le parfait Aragorn…

Parce qu’il a dit oui…
Ils avaient un problème : l’Aragorn original – Stuart Townsend – ne fonctionnait pas tout simplement, et a brusquement faussé compagnie à la production. Maintenant, ils tournaient sans l’un des principaux personnages, et parmi les nombreux noms urgemment jetés est venu celui de Mortensen. On a passé un coup de fil, plus dans l’espoir que l’attente. “Connaissant Viggo aujourd’hui, sa conversation a été incroyablement typique de Viggo, explique Peter Jackson, mais à l’époque, c’était incroyablement déroutant. Il posait des questions sur le personnage : Combien de temps a-t-il vécu avec les elfes ? Où sont ses parents ? Si je ne connaissais pas la réponse, je l’inventais. Il y avait ce terrible long silence, et je ne savais pas si la ligne avait coupé ou pas, et puis il posait une autre question et il y avait plus de 30 secondes de silence. À la toute fin de l’appel, j’ai pensé que ça s’était mal passé. Je pensais, Qu’est-ce q’on va faire maintenant ?, et puis il y a eu un autre long silence et Viggo a dit Je pense qu’on se voit mardi”.

Célèbrement, le fils de Mortensen, Henry, a été le facteur décisif avec un déterminé “Tu devrais le faire”. “On ne pouvait pas savoir que les films auraient du succès, se souvient Mortensen. Ils n’étaient pas pleins à ras-bard de stars et on n’avait pas prouvé que le sujet pouvait se vendre, en terme de films. Je devais prendre une décision sur le champ,  et je n’avais pas lu les livres. Je pense qu’à la fin je l’ai fait parce que j’aurais trouvé que j’aurais été complètement con [si je ne l’avais pas fait]. Je devais partir le lendemain, alors je suis dans l’avion à lire, regardant ce livre gigantesque et pensant Mais putain, qu’est-ce que j’ai fait ?

Parce que c’était un cadeau tombé du ciel…
Les contes de l’immersion de Mortensen sont légions : il dormait à côté de son cheval, a campé pour voir le soleil se lever, portait son épée partout (demandez à la police de Wellington), a appris à parler l’elfe couramment, et voulait chanter à son propre couronnement. “La manière dont c’était écrit, on aurait cru que je faisais ça tout le temps, ce qui n’était pas le cas, dit Mortensen en soupirant. Je voulais profiter d’être en Nouvelle Zélande, alors parfois je partais faire de la randonnée ou pêcher et je restais dormir sur place. Et les gens pensaient que j’étais toujours en costume juste parce que je tournais tout le temps. Comme je n’avais pas eu le temps de répéter comme les autres avaient eu, j’étais émergé depuis le début, et je suis resté comme ça en gros”.

Parce que ces vêtements allaient…
“Tout à coup, on était là Eh bien, Stuart est parti – maintenant on a ce gars, déclare la costumière Ngila Dickson. Alors la semaine avant le tournage, Viggo est entré dans ma loge et aucun de nous ne disait grand chose. On était Je vais te mettre ça et on va voir”. Alors il a enfilé ce qui était un costume d’Aragorn de fortune, et il a fait les cent pas devant le miroir, avant de se tourner envers Dickson qui pouvait voir qu’ils allaient à la perfection – instantanément. “À partir de ce moment, je savais. Il a imprégné ce costume de sa propre vie”.

Parce qu’il était ultra-dévoué…
Lors du tout premier jour de Mortensen, ils tournaient au Poney Fringant. “Le tournage avait lieu dans un coin du Poney quand j’ai remarqué cette silhouette avec une sombre capuche, qui fumait la pipe, assis dans le coin opposé du décor, dit le documentariste Costa Botes. Puis je me suis rendu compte – c’était Viggo. Il n’était pas demandé dans la scène, il était juste assis là, à observer l’ambiance. Il était en fait Grands-Pas, l’étranger, l’homme solitaire dans le coin à qui personne ne parle”.

Parce qu’il ne ressemblait pas à un elfe – il ressemblait à un homme…
“Viggo a un aspect héroïque non-hollywoodien, comme Russell Crowe, explique Jackson. Il y a des héros hollywoodiens et des héros non-hollywoodiens, et ce sont ces derniers qui sont beaucoup plus intéressants pour moi. Ils n’ont pas une beauté classique mais ils savent jouer des héros viciés et perturbés. Aragorn pense autant qu’il combat. Viggo possède cette qualité calme, sombre et mystérieuse. Il est aussi très intelligent et privé. Beaucoup ont dit que ces films feront de Viggo une grande star. J’acquiescais de la tête et souriais, sachant qu’être une grande star était le cadet des soucis de Viggo”.

Parce qu’il n’achète pas sa célébrité…
“Oh, ce n’est que du marketing tout ça”, soupire Mortensen après avoir entendu qu’il était dans encore un autre top 50 d’une liste de 50 stars stars les plus belles. “On pourrait faire les 50 plombiers les plus beaux de Madison dans le Wisconsin, et on pourrait en parler”.

Parce qu’il a la devise “adapte et surmonte” au-dessus de son miroir de maquillage…
“J’ai entendu ces mots d’un des mecs qui m’a entraîné au début avec les armes et ça semblait simplement approprié”, explique-t-il du rappel quotidien de reprendre des forces. “C’était vrai durant le tournage – on devait s’adapter au temps, ou des scènes qui changeaient. Il y avait des surprises constantes et juste quand on pense qu’on a atteint une certaine victoire, certains obstacles plus grands se présentaient. C’était comme un jeu vidéo ridicule qui devient pire à chaque niveau”. Et c’était pourquoi il l’aimait. “On était sales, congelés ou mourants de chaleur. C’était la beauté de ça”.

Parce qu’il a peur de sa figurine Aragorn…
“Est-elle horrible ?” grimace Mortensen, qui n’a jamais posé son regard sur son effigie de 8 cm. “Me ressemble-t-elle ? Du moment qu’elle ne me ressemble pas, alors il n’y a pas de risque de vaudou”.

Parce qu’il sait y faire avec les mômes…
Un jour Peter Jackson a fait visiter les plateaux de tournage à la classe de son fils de huit ans, les filmant tandis qu’ils crapahutaient dans un champ de (faux) chevaux morts. Tout ce que demandaient les mômes, c’était “On peut voir Aragorn ?”, “Il est où Aragorn ?” Et voilà Mortensen qui débarque. “Viggo est génial avec les mômes, raconte Jackson. Il leur a montré son épée, et puis un des garçons a montré avec excitation sa dague et il a dit, C’est la dague avec laquelle il a poignardé Lurtz dans la Communauté de l’Anneau ! Alors Viggo a ensuite sorti sa dague”. Après, un des mômes s’est tourné vers un de ses amis, “Tu crois que Aragorn voudrait faire du babysitting ?”

Parce qu’il serait fou à lier…
“Tout le monde parle de toute l’intégrité qu’il a et combien il est excellent. et c’est vrai, dit Elijah Wood. Il est aussi complètement malade”. Orlando Bloom se souvient d’un pique-nique au clair de lune, avec Mortensen et son fils, dans les fins fonds de la Nouvelle Zélande près d’un fleuve en pleine crue. “J’avais un moment Viggo – pousser les gens à regarder la lune”, raconte Bloom en riant. Mortensen a suggéré d’essayer de traverser le fleuve. “Je suis là genre, Va te faire foutre, et il répond, Allez. Alors on était là, pieds nus, dans l’eau jusqu’à la taille, à marcher sur ces petits cailloux pour aller de l’autre côté et je le fais parce que je suis un idiot et que je le suis. Parce que c’est un idiot. Et parce qu’il est génial. Je n’arrive pas à croire comment on va croire que je suis amoureux de ce gars”.

Parce qu’on ne peut imaginer quelqu’un d’autre quand on lit le livre…
“Viggo est tout simplement devenu si synonyme d’Aragorn qu’il était difficile de le voir à nouveau en Viggo et non Aragorn, dit Jackson. Je n’ai jamais vu d’acteur entrer dans l’esprit d’un rôle comme il l’a fait”.

ICONOGRAPHIE
Joué par : Viggo Mortensen
Créé par : J.R.R. Tolkien, Peter Jackson, Fran Walsh, Stephen Sinclair, Philippa Boyens
Apparitions : Le Seigneur des Anneaux : la Communauté de l’Anneur (2001), les Deux Tours (2002), le Retour du Roi (2004).
Couvertures d’Empire : Numéros 151, 163, 172, 175.
Valeur iconique : Des muscles, un cerveau, et tout ce qu’il y a entre les deux.

Ian Nathan

Traduction – 7 décembre 2012