JOHN BARROWMAN
L’ancien Capitaine Jack à propos de devenir un méchant dans l’univers DC

Joseph McCabe

John Barrowman a gagné ses galons geeks en jouant le favori des fans, le Capitaine Jack Harkness, dans Doctor Who et son spin-off à succès, Torchwood. Aujourd’hui, il y a un nouvel crédit de genre sur son showreel. Afficionado de comics de toujours, il a sauté sur l’occasion d’apparaître dans Arrow en tant qu’ennemi juré d’Oliver Queen, le notoire Malcolm Merlyn (connu comme “Merlyn le Magicien” dans les comics DC, l’Archer Noir est apparu pour la première fois en 1971 dans Ligue de justice d’Amérique #94). Le portrait par Barrowman de l’homme d’affaires et assassin rempli de vengeance s’est avéré assez populaire pour lui donner une place régulière dans l’actuelle troisième saison de la série. SFX a récemment rencontré l’artiste charismatique, et il a partagé ses pensées sur la détermination de Merlyn de jouer un rôle actif dans la vie de sa fille Thea cette saison, peu importe combien de souffrance cela cause à son frère Oliver et la Team Arrow…

Malcolm Merlyn est un grand manipulateur. Dernièrement, il a joué avec les émotions de la sœur de Oliver Queen, Thea. L’aime-t-il vraiment ?
Je pense que Malcolm a beaucoup de difficultés à montrer l’amour. Malcolm peut contrôler les gens avec de l’argent, du pouvoir et également avec ses techniques destructives. [Son fils] Tommy s’est impliqué émotionnellement avec une fille, et l’amour l’a détruit. Il a aussi perdu Moira ainsi. Elle s’est sacrifiée pour l’amour. Il ne lui reste que Thea. Il doit la contrôler en contrôlant ses émotions. Il l’aime, mais d’une manière très différente. Pour contrôler quelqu’un sur le plan émotionnel, tu dois le démolir.

Malcolm est également la seule figure de père qui reste dans la vie d’Oliver.
Si tu reviens en arrière, quand c’était l’anniversaire de Tommy et que je suis arrivé avec un cadeau d’anniversaire et qu’il n’en voulait pas, à qui je l’envoie en clignant de l’œil ? Ollie. Parce que, en tant que Malcolm Merlyn, je vois Oliver autant en tant que fils que Tommy. Mais Oliver est le fils que j’ai toujours voulu que soit Tommy – le play-boy, le gars qui fait des choses et qui les réalise. Quand j’ai découvert qu’il était Arrow, je ne l’ai pas tué. Je ne pouvais pas. Bien que je me sois méchamment battu avec lui. Peut-être que c’est pourquoi j’ai simulé ma mort, de manière à ne pas avoir à le tuer.

Est-ce que Malcom est véritablement méchant ?
Malcolm n’est pas méchant [rit]. Je pense que Malcolm est incompris. Je parle en tant que Maclolm Merlyn ici – si vous pensez que je suis mauvais, revenons en arrière et regardons tout ce qu’a fait Oliver. On fait juste la même chose mais de différentes manières. L’un est considéré comme un héro, et l’autre non.

Qu’est-ce que cela fait de jouer un père ?
C’est intéressant pour moi parce que je suis arrivé à un moment de ma vie aujourd’hui où j’ai été le héro et le personnage plus jeune, et maintenant je suis le père. Ce qui est vraiment génial parce que je peux me relaxer un petit peu. Je rentre chez moi le soir et je prends deux verres de vin… J’allais dire un, mais ça aurait été un mensonge [rit]. Parce que je ne vais pas être celui qui retirer sa chemise, tu sais ? Je pourrais toujours, mais je n’ai plus à me soucier de ça.

Tout le monde dans Arrow semble trouver l’amour. Malcolm aussi un jour ?
J’espère. Qui sait qui va arriver ? J’ai fouillé dans mon encyclopédie DC qui est mon livre de chevet, juste pour voir de qui je voudrais tomber amoureux [rit]. Je suis un gros geek et un grand fan moi-même? J’aime le fait que je suis un méchant dans un satané comics que j’ai lu enfant. En fait… Ma sœur et moi, on écrit ensemble. On a une série de livres et on a fait quelques comics, et j’ai effectivement mentionné à Andrew Kreisberg [le producteur exécutif] que j’aimerais si ma sœur et moi, on pourrait faire un spin-off sur Merlyn, regarder son passé ou une suite de ce qui se passe aujourd’hui. Ce serait génial.

Que penses-tu de l’explosion des séries DC qui arrivent sur le petit écran ?
Dans les années 1970 et 1980, quand j’étais plus jeune, je jouais avec toutes les figurines DC Mego. Je les ai toujours toutes, et au fils des ans, j’ai acheté le reste. Alors pour moi, DC a toujours été proéminent. Puis j’ai eu la chance de rencontrer Stan Lee et de le connaître, et j’aime Marvel aussi. Je sais que beaucoup ne vont pas être d’accord avec moi, mais on peut aimer les deux, d’accord ? Dans mon monde, c’est les deux de toute manière [rit]. Il y a eu une renaissance Marvel. Maintenant, c’est le tour de DC. C’est génial que les Warner Brothers et CW en prennent la tête. Je veux dire, Flash.

Est-ce que Malcolm pourrait apparaître un jour dans Flash ?
J’aimerais que Malcolm Merlyn fasse une percée dans Flash. Je ne sais pas si ça arrivera, mais ça serait génial ; parce que Starling City et Central City ne sont pas loin l’une de l’autre. Enfant et ado, quand on regardait des choses comme l’Homme qui valait trois milliards et Super Jaimie, on avait Oscar Goldman qui faisait des allers-retours. Ça rendait ces mondes plus réels pour nous, parce qu’on croyait qu’ils existaient vraiment. Et Starling City existe. Je ne voudrais pas te le dire. J’y vis.

*

BIO

Emploi : Acteur
Né : le 11 mars 1967
Originaire : de Glasgow en Écosse
Plus grands succès : Miss Saigonla Belle et la BêteDoctor WhoDesperate HousewivesTorchwoodZero Dark ThirtyArrow
Fait bizarre : Bien qu’il joue aujourd’hui “l’Archer Noir” de Arrow, Barrowman était un archer décidément plus clair en tant que tête d’affiche de Robin Hood – The Pantomime Adventure.

Traduction – 2 octobre 2016