Le leader de Suede discute de Damon Albarn, de son obsession pour l’art et la Grende Guerre et de l’attrait des kebabs de l’Est londonien…

Brett Anderson a des fans dans des endroits bizarres. Ce mois-ci, les boîtes e-mail de Uncut ont croulé positivement sous le poids des questions de fans fervents du Pérou, de Serbie, du Japon, de Nouvelle Zélande, de Belgique, d’Afrique du Sud, de Slovénie et de Russie. “Je suis assez populaire dans des endroits bizarres, dit-il. Suede a eu des numéros 1 au Chili et en Finlande. On est énormes au Danemark. Si on me demandait pourquoi le Danemark, ma réponse type, c’était, eh bien, que je suis un maniaque du sexe déprimé et les Scandinaves le sont aussi. On a tourné en Chine bien avant la plupart des groupes pop occidentaux. Je me souviens de jouer à Pekin, devant un public divisé par des soldats armés leur faisant face. C’était assez flippant”.

Anderson est actuellement de retour en Extrême Orient, parlant à Uncut alors qu’il regarde Kowloon Harbour, préparant des dates solos. Plus tard cette année, il sera à Londres pour un grand concert à l’O2 avec Suede (sans le guitariste original Bernard Butler, bien que les deux demeurent bons amis).

“Je voulais voir comment était la scène de l’O2 Arena, dit-il. Alors je suis allé voir The Moody Blues avec mon beau-frère. Allez, on ne discute pas de Nights In White Satin. Quelle chanson !”.

QUESTION STAR

Leur ayant montré la photo à l’intérieur du CD Best Of Suede, mes gamins voudraient savoir pourquoi tu as refusé de me nourrir pendant cinq ans ? Aussi – est-ce que ma mère peut récupérer son top ? Et es-tu là pour aller à l’Imperial War Museum ?
Bernard Butler

Oui, ce dont la plupart des fans ne se rendent compte, c’est qu’on a gardé Bernard dans une cage pendant cinq ans, et on lui a donné des edamame et de l’eau du robinet. En ce qui concerne le top de sa mère – il devrait savoir qu’il a été il y a bien longtemps déchire par le premier rang du Joiners de Southampton, ou une salle similaire.

Maintenant, l’Imperial War Museum – Bernard et moi, on parlait l’autre jour de vieillir et il a dit : “Te retrouves-tu de plus en plus intéressé par l’histoire militaire britannique ?”. Et je suis devenu bizarrement fasciné par regarder des documentaires sur la première guerre mondiale sur YouTube. Ce n’est pas simplement les tragédies personnelles, mais le sentiment que c’était une transition choquante entre le monde victorien et la modernité. L’idée qu’ils soient allés à la guerre à dos de cheval, et à la fin, ils étaient dans des tanks. Mon Dieu ! Alors dis à Bernard que je vais aller au musée, bientôt…

Je présume que tu es au courant du compte Twitter “reallybanderson” qui prétend être toi. Amusé ou offensé ?
Helen, Birmingham

Twitter est l’une de ses choses étranges, comme Facebook, dont je n’ai rien à voir avec. Mais je dois admettre à contre-cœur que les mises à jour du Twitter realbanderson sont plutôt marrantes [commence à rigoler]. Et le gars qui le fait est évidemment un peu fan de Suede, parce qu’il y a des références très détaillées aux faces B et tout. Je ne peux exactement m’en plaindre sans passer pour un vrai crétin. C’est juste marrant et personne ne pense vraiment que c’est moi, c’est une caricature de moi reflétée dans un miroir déformant. Je ne pense pas qu’il y ait quelqu’un qui le lise en pensant, “Jas Mann de Babylon Zoo fait la vaisselle de Brett Anderson”, ou “Brett Anderson a frappé Damon dans la rue”. C’est, ah ah ah, assez drôle.

QUESTION STAR

Brett, as-tu un exemplaire du single que j’ai enregistré avec Suede : Art avec Be My God en face B ? Si oui, je pourrais en avoir un ?
Mike Joyce

Mike, je pense que j’ai détruit mon exemplaire il y a des années. Je ne suis pas quelqu’un qui garde des souvenirs. Ils coûtent une centaine de Livres sur eBay. Mike était un premier membre de Suede. On avait mis une annonce pour un batteur et listé les Smiths comme influence. Puis à une audition, leur batteur passe sa tête par la porte et fait “Salut les gars !” Ah ! C’était un peu Jim’ll Fix It. Je ne pense pas que quelqu’un ait pensé que ça allait dure, Mike était un nom bien trop grand pour nous. Mais il nous a simplement pris sous son aile, nous a guidé dans l’industrie, et il était si charmant. Je suis toujours en contact avec lui.

Quelle est ta chanson préférée de Duffy ?
Kris Smith, Wembley

J’ai trouvé que Rockferry était un morceau très beau et émouvant. Alors c’est la seule que je connaisse bien, mais je suis vraiment ravi pour Bernard que ça ait été un grand succès [Butler a co-écrit et produit la majeure partie de l’album]. C’est une personne incroyablement talentueuse qui travaille incroyablement dur, et c’est l’une de ces personnes qui sont juste obsédées par la musique. Les gens comme ça méritent le succès. Est-ce que je lui ai demandé de rejoindre Suede à l’O2 ? Non. Je lui en ai parlé, mais il est passé à tellement autre chose depuis Suede que ça aurait été bizarre, et on a tellement changé de membres depuis son départ. Je ne pense pas qu’il voudrait sauter à nouveau sur une scène ! Il est bien plus heureux à faire ce qu’il fait aujourd’hui, je pense qu’il a vraiment trouvé sa vocation.

As-tu toujours ton chat, Fluffington ?
Claire Vanderhoven, Hollande

Malheureusement, il est monté au paradis des chats. Il a eu 15 longues années d’adoration. Vais-je prendre un autre chat ? Eh bien, je viens de me marier, et ma femme a amené deux petits lévriers italien avec elle. Je ne sais pas si vous connaissez cette race, mais les petits lévriers italiens sont comme des petits chats. Les nôtres ont huit ans mais ressemblent à des renards miniatures, des lévriers bonsaï. Mais incroyablement rapides, comme des petites balles. Quand ils ne courent pas, ils passent toute leur vie sous la couette. Quelqu’un m’a dit une fois qu’ils étaient élevés par les pharaons comme bouillottes de lit !

Quelle est l’histoire la plus bizarre que tu n’aies entendu à ton propos ?
Badabingbadaboom

Quelqu’un m’a dit une fois qu’il avait entendu une histoire sur moi qui voulait chier dans la bouche de quelqu’un. Mais j’ai aussi entendu la même histoire à propos de David Byrne, alors je pense que c’est l’un de ces mythes urbains qui se passent de pop star excentrique à une autre. C’est probablement la chose la plus dégueue que j’ai entendue sur moi. Peut-être que je devrais m’y mettre.

Quels acteurs voudrais-tu dans les rôles des membres de Suede dans un biopic ?
James Kumar, Manchester

C’est le genre de choses dont on parle en tournée. Mat Osman est convaincu que Peter Egan, qui était dans Ever Decreasing Circles, devrait jouer mon rôle. Je pense que Nic Cage devrait jouer celui de Mat. Arsène Wenger me rappelle Bernard. C’est comme ça que Bernard sera à 60 ans. Billy Idol pourrait faire Simon Gilbert, nan ?

QUESTION STAR

Envisagerais-tu de travailler dans la comédie musicale ?
Neil Tennant

C’est marrant qu’il demande ça, parce que l’autre jour, j’écoutais l’album que Neil et Chris ont fait avec Liza Minneli à la fin des années 1980. Results, je crois que c’est son nom, avec Losing My Mind. Il était génial, tellement émotif et réel. Je suis un grand fan des Pet Shop Boys, c’est l’un des ces groupes géniaux qui ont quasiment créé leur propre genre. Mais, ouais, la comédie musicale. Ouais, je pense que je le ferais. Sondheim ? Rodgers et Hart ? Définitivement. Je suis toujours ouvert à de nouvelles idées. La comédie musicale sonne comme si ça allait avoir des nuances maniérées, mais j’aimerais le faire d’une manière intéressante.

Quelle est la pire chanson que tu n’aies jamais écrite ?
Mark Catley, Christchurch, Nouvelle-Zélande

C’est une bonne question. J’ai écrit beaucoup de chansons affreuses qui n’ont jamais été enregistrées au début. Mais il y a une chanson intitulée Duchess – face B de quelque chose de l’époque Head Music [en fait du single de 1997 Filmstar] – qui est assez pourrie. J’ai souvent regretté la production de certaines chansons, comme Trash et Animal Nitrate, même si ce sont d’assez bonnes chansons. Mais tu ne peux pas faire l’idiot avec des choses comme ça. Tu commences à toucher à ce que les gens aimaient à l’origine. Je pense aussi que les gens aiment tes erreurs, comme elles donnent de l’humanité à ton œuvre. J’aime ça chez Prince. Il semble jeter des trucs – des trucs de génie, d’autres impossibles à écouter – tout est honnête. Je respecte ça.

Aimes-tu l’art ? Impatient de voir Gauguin à la Tate ?
Katarina Jahoskova, Londres

Absolument. Je suis un grand fan de Gauguin et des post-impressionnistes. Mon artiste visuel préféré, si je dois en choisir un, serait Manet, le pré-impressionniste. Pas Monet, qui ne m’intéresse pas. Mais Manet avait cette technique révolutionnaire de peinture sur noir, ce qui donne à ses tableaux une vraie profondeur, il y a quelque chose de très somptueux dans ses œuvres. Et moins récent, le genre de trucs médiévaux comme Holbein et Brueghel – ils sont si bien observés et tellement réels. Tu regardes ces tableaux de personnes qui ont vécu il y a 500, 600 ans, tu peux les imaginer à marcher dans Tottenham Court Road aujourd’hui, le même visage, elles sont tellement réelles. C’est une petite fenêtre dans le passé. Je ne m’intéresse à l’art que depuis récemment. Tout fait partie d’agrandir toi et ton éducation, l’appréciation de la beauté dans la vie, n’est-ce pas ?

QUESTION STAR

Maintenant que tu ne viens plus travailler à Bow, comment gères-tu sans le pitta salade ?
Leo Abrahams, musicien et producteur

Ah ah ! J’ai travaillé sur un album avec Leo, dans son studio, et j’ai une obsession malsaine pour les kebabs de l’Est londonien. Ça me rappelle quand j’étais étudiant. Je suis surpris que Leo ait le temps de vous envoyer des questions par e-mail ! Il est bien trop occupé à produire Eno, Grace Jones ou Florence & The Machine. Il fait aussi ces choses bizarres où il fait des concerts complètement improvisés, sans répets. Et ça a inspiré le dernier album solo que j’ai fait avec lui. C’était basé sur des impros. Moi, Leo, Seb Rochford à la batterie, et Leopold Ross à la basse, on a juste fait des bœufs pendant des jours, on les a coupés et on a improvisé, et on a fait des overdubs. C’est un disque complètement rock. J’aime Leo, il est génial. Il ne prend jamais l’option facile. Il te pousse un peu, ce qui peut être terrifiant.

Peux-tu donner aux fans de Suede de 2010 plus trop minces des conseils santé ?
Simon Quinton, Oxford

Ma femme est naturopathe – elle est consciente de ce qu’elle mange, alors on mange beaucoup de sushis et de graines. Je me suis récemment mis au vélo, roulant, particulièrement vivant à Londres, dans les parcs et les ruelles. Ça vous fait retomber amoureux de la ville. Je suis allé à Bow l’autre jour en vélo depuis chez moi à Notting Hill. Alors ça évite le ventre de la quarantaine. Je suis sûr que je l’aurai à cinquante ans. Je suis impatient.

Que penses-tu de Gorillaz ?
Ruis, São Paulo, Brésil

Franchement, je ne connais pas grand chose d’eux. J’aime les dessins. Je devine que c’est une question voilée sur ma relation avec Damon ? Eh bien, on n’a pas de relation dont on puisse parler. On a tous des choses qui se sont passées il y a des années, des rivalités et ainsi de suite, et les gens pensent qu’ils sont toujours dans votre radar et font partie de ta vie. C’est comme une sitcom musicale, souvent une qui a été fabriquée, sans beaucoup de matière. J’ai des problèmes différents dans ma vie aujourd’hui.

QUESTION STAR

Est-ce que l’art de l’écriture de chanson est mort ? Si non, qui tient le flambeau ?
Paloma Faith

Oh, il n’est pas du tout mort. Je suis constamment inspiré par de la nouvelle musique. Si tu regardes sur YouTube, il y a une vidéo de moi en train de chanter Beautiful de Christina Aguilera. Quand tu reprends des trucs, c’est intéressant d’essayer des choses qui sortent de ton genre, qui te donne un frisson. Alors j’essaie toujours des chansons qui ne sont pas, tu sais, de l’indé britannique, des trucs comme Blondie, ou les Pretenders. Cette chanson de Christina Aguilera est géniale. J’essaie de ne pas voir les chansons comme le produit fini, je la vois comme les accords, la mélodie et les paroles, comme une partition à interpréter. Tu dois constamment avancer avec ton appréciation musicale. J’ai aimé le dernier disque des Horrors, j’ai aimé The National, The Drums, These New Puritans, beaucoup de trucs. Je n’écoute jamais les disques avec lesquels j’ai grandi. Pourquoi faire ? Ils sont tous dans ma tête !

Brett, tu viens de Haywards Heath. C’est quoi le problème avec la piscine là-bas ? C’est profond au milieu, pas à un bout. Tu en penses quoi ? Et est-ce que tu t’es fait avoir par elle ?
P Newman, Brighton

Je ne sais pas du tout de quoi il parle, mais c’est marrant parce que mon père a travaillé là-bas. Et je ne sais pas vraiment comment il a décroché le boulot parce qu’il ne savait pas nager. Heureusement qu’il n’y a pas eu d’accidents. Tous les mardis, on descendait en troupe vers la piscine du coin, et tout le monde pointait mon père du doigt en disant, “Oh regarde, y’a ton père qui bosse à la piscine”. Et j’espérais que personne ne commence à se noyer, parce que mon père ne serait d’aucune utilité. Pourtant, c’était le début des années 1980, et je pense qu’on pensait tous que le monde allait finir d’une seconde à l’autre avec une bombe nucléaire. Ah ah.

Interview : John Lewis

Traduction : 9 juillet 2017

Publicités