Eddie Redmayne part à la chasse aux monstres dans les Animaux fantastiques

RÉALISATEUR David Yates
AVEC Eddie Redmayne, Katherine Waterston, Dan Fogler, Samantha Morton
SORTIE PRÉVUE le 18 novembre

“Tu ne veux pas foirer ça”, dit Eddie Redmayne, clairement conscient qu’il marche dans des pas de sorciers géants avec les Animaux fantastiques. Dans le rôle de l’employé du ministère de la magie Norbert Dragonneau, il mène une nouvelle trilogie de films qui se passe dans l’univers de Harry Potter, cependant on ne devrait pas s’attendre à l’apparition d’un certain héros  la cicatrice en forme d’éclair – cette nouvelle histoire se passe dans le New York de 1926, quasiment 60 avant la naissance d’Harry.

Il y a des visages familiers derrière la caméra, cependant. L’ancien de Potter, David Yates, réalise, ayant été précédement aux commande des quatre derniers films Potter (“Même s’il y a une échelle chez ces films qui pourraient être intimidante, il a une telle gentillesse qui les films très intimes”, dit Redmayne), et J.K. Rowling elle-même a écrit le scénario, tirant de son encyclopédie de 2001 du même nom.

Bien que le film ait été à l’oorigine conçu comme un trek de part le globe style documentaire, Rowling est responsable de la construcion d’une histoire entièrement nouvelle autour de sa ménagerie magique, avec Dragonneau transportant une valise pleine de créatures aux États-Unis, seulement pour qu’ils s’y échappent. Il tente de les retrouver avec un peu d’aide de la sorcière Porpentina (Katherine Waterston) et le “Non-Maj” (alias Moldu) Jacob (Dan Fogler) quand il est confronté à la méchante Mary Lou (Samantha Morton), chef de la Ligue des Fidèles de Salem, qui chasse les sorciers.

Cinq ans après que Harry Potter et les Reliques de la Mort, deuxième partie ait bénéficié du sixième plus gros weekend de sortie, cela semble être des affaires normales dans l’Univers de Harry Potter. Et bien que l’extension des univers fasse rage dans un marché du film de plus en plus compétiteur, les Animaux fantastiques apparaît comme un plongeon  frais et passionnant dans un coin auparavant non exploré de la  mythologie.

De manière essentielle, la trilogie a l’approbation de Harry Potter lui-même (“Je suis impatient de voir ces films, surtout avec Eddie”, a dit Daniel Radclife), et Redmayne ne prend pas ses responsabilités à la légère. “Les enjeux sont élevés parce qu’ils étaient si bons avant, explique-t-il. J’adore J.K. Rowling. J’adore les films [et] les livres Harry Potter alors, pour moi, c’est juste le cadeau le plus merveilleux, vraiment”.

JW

Traduction : 10 juin 2018