Crimson Peak | Total Film – avril 2016

Maison de rêves

Del Toro met en scène un tendre retour à la maison…

CRIMSON PEAK -15
Film

Note : 4 sur 5.

Bonus

Note : 4 sur 5.

Sortie le 15 février DVD, BD, VOD

Edith Cushing (Mia Wasikowska) tend une main vers l’écran, soit par tentation ou par désir. Plus tard, un banquier touche les mains d’un homme pour tester s’il mérite un prêt ; Edith prend la main de Tom Sharpe (Tom Hiddleston) lors d’une valse ; Sharpe est poussé à se salir les mains par une femme qui met ses sales pattes dans son pantalon ; et, finalement, le mystère de la main tendue de Edith est résolu.

La magnifique romance gothique de Guillermo del Toro n’est pas une expérience effrayante, mais l’attention portée sur des motifs chargés caractérise son attention affectueuse au détail chargé. Crimson Peak n’a pas vraiment eu de succès auprès du public ni des critiques, qui s’attendaient peut-être à plus de “je t’ai eu” ou de chocs manifestes. Revisité, sa véritable identité est révélée : un exercice délication exécuté en mélodrame fort en symbole à plusieurs couches.

Pour del Toro, c’est un acte de reconnexion avec l’esprit de ses films en espagnol, une sensibilité distincte à la fois des tendance de l’horreur et sa dernière incursion américaine, le film aux robots fantastiques qui frappaient des monstres, Pacific Rim. Le fantôme calciné dont la force de vie découle d’elle se fait l’écho du gamin fantôme qui fuit de l’Échine du diable. Et alors que l’auteure américaine Edith Cushing épouse Tom et s’installe dans son édifice britannique qui moisit avec splendeur, nous nous souvenons des rites de passage au sein des monstres de l’héroïne du Labyrinthe de Pan.

Tandis que Edith se dispute avec la sœur possessive de Tom, Lucille (Jessica Chastain), del Toro électrise l’humeur avec sa propre passion pour la maison hantée qu’il partage avec le chef décorateur Thomas E. Sanders. Crimson Peak commence somptueusement : une séquence de rasage qui bouillonne de style. Puis il s’installe dans le manoir d’une beauté nauséabonde des Sharpe, Allerdale Hall, et devient vraiment luxueux, chaque couloir effrayé par l’art un défi, chaque escalier une séduction. Ne mentionnez même pas le sous-sol. Alors que les seuils, les clés et les caves bouillonnent de suggestion, les grandes maisons hantées du cinéma gagnent une nouvelle compagne : Hill House, l’Overlook, Allerdale Hall.

Des acteurs se perdraient dans un endroit comme celui-ci, mais les premiers rôles de del Toro sont l’égal de son ardeur. Simplement assis, Hiddleston communique la vanité rance d’un homme qui attend son portrait. Wasikowska colle l’innocence d’Alice à l’acier caché de Stocker. Extrayant des rivières de malveillance fétide du simple mot “Mother” (“Maman”), Chastain réussit même à ne pas être éclipsée par la robe bordeaux qui jaillit de Lucille telle une mare de sang.

Et saigner, ces personnages le font. À la différence d’histoires de fantômes plus impalpables, Crimson Peak donne à ses fantômes une tangibilité et s’assure que les blessures des vivants font mal, comme la blessure à la sourire de Joker de Vidal dans Pan. Si cela sonne comme si del Toro regarde en arrière, la récompense est une réaffirmation de sa voix originale et une histoire de fantôme qui ressemble à peu d’autres : une qui dit vigoureusement ses quatre vérités aux vivants, aux morts et au style cinématographique. De copieux cours documentaires sur le Blu-ray explore chaque recoin de Allerdale (Hiddleston dirige un tour des endroits cachés) ; il y a aussi des images prises sur le vif de del Toro en plein travail, puis l’homme et ses acteurs s’interviewant. Ne regardez simplement pas cela avant de voir le film…

Kevin Harley

BONUS : Scènes coupées, courts documentaires (BD)

Traduction : 17 janvier 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s