Depeche Mode | Record Collector – juillet 1982

Depeche Mode

Le groupe de Basildon fondé sur les synthétiseurs qui a eu une série de singles pop à succès au cours de l’année dernière

Richard Jackson

Basildon ne s’est jamais vraiment établi comme centre d’activité pop dans le passé ; mais au cours de ces récents mois, cette ville de l’Essex a fourni plus que son lot de tubes du Top 20. Quatre jeunes hommes de Basildon composent Depeche Mode, l’un des groupes à avoir le plus de succès de la nouvelle vague de groupes à synthétiseurs, tandis qu’un autre duo de Basildon, Yazoo, viennent juste d’atteindre la deuxième place des charts avec leur tout premier single. Les deux groupes sont sur le petit label indépendant Mute Records, dirigé par Daniel Miller, qui a orchestré leur montée vers le sommet. Après seulement quelques sorties de Depeche Mode, il semble qu’on puisse dire sans trop s’avancer qu’il est fort possible qu’ils deviennent l’un des groupes pop les plus invariablement intéressants de Grande-Bretagne dans les années à venir ; et si on se fie au premier single de Yazoo, alors ce rejeton des Modes devraient avoir un succès durable similaire.

Depeche Mode est un exemple rare d’un groupe qui a commencé sa carrière sur un label indépendant, a eu un petit tube – et a ensuite décidé de rester avec le même label, plutôt que de tenter sa chance chez une major. La plupart des groupes signent rapidement chez une major après leur premier tube même si ce n’est que pour la distribution, mais le contrat personnel rapproché entre artiste, producteur et directeur de label (les deux derniers, bien sûr, étant la même personne) a manifestement porté ses fruits.


ÉCOLE
Depeche Mode était à l’origine l’idée originale de trois écoliers de Basildon, Andy Fletcher et Martin Gore d’une école locale et Vince Clarke d’une autre. Comme la plupart des jeunes musiciens, ils ont formé un groupe, penchant pour un fondé sur les synthétiseurs plutôt que le line-up habituel guitare/basse/batterie. Leur nom original serait oublié, mais il semble plus probable qu’il soit trop gênant pour que les Modes veulent qu’on s’en souvienne ! Bien que tous les trois membres se soient avérés être des musiciens convenables, ils avaient vraiment besoin d’un quatrième membre pour tenir le chant. Ils ont mis des petites annonces locales, et Dave Gahan, autre garçon de Basildon qu’ils connaissaient vaguement, y a répondu. Au même moment, ils ont trouvé leur nouveau (et actuel) nom en parcourant un magazine de mode (à propos, simplement pour mettre fin à la controverse sur la prononciation correcte de leur nom : “Depeche” n’a que deux syllables en français, mais trois dans le nom de ce groupe !). Ils ont fait leur premier concert peu de temps après lors d’une fête d’école, le premier de nombreux concerts informels dans leur ville natale. Encouragés par la montée d’autres groupes qui faisaient des disques purement avec des synthétiseurs et des voix, ils ont décidé de faire une cassette démo et ont commencé à l’envoyer aux maisons de disques.

Malheureusement, comme la plupart des milliers de cassettes démo envoyées aux maisons de disques du pays chaque année, les premiers enregistrements de Depeche Mode n’ont pas vraiment aidé leur carrière. Alors ils ont décidé au lieu de cela d’essayer de se faire une réputation en jouant sur scène, dans l’espoir d’attirer l’intérêt des maisons de disques de cette manière. Rapidement, Depeche Mode sont devenus des contributeurs réguliers lors des soirées futuristes de groupes à synthétiseurs au Bridge House à Canning Town, lieu associé plus habituellement à la musique punk et oi!. Ils ont commencé à avoir un soutien loyal de fans dévoués qui apparemment n’ont pas toujours apprécié les sorties suivantes du groupe.


FUTURISTES
La réputation live du groupe a persuadé Stevo, qui était en train d’assembler un album sampler de musique “futuriste”, à y inclure leur morceau Photographic. Au même moment, le patron de Mute Records, Daniel Miller, leur a offert un contrat unique pour enregistrer un single. Dreaming Of Me / Ice Machine a été enregistré au début de l’année 1981, et est sorti en février. La face A était un morceau ouvertement commercial, peut-être plus simple que leurs sorties récentes, mais contenant la mélodie forte et les riffs de synthé entraînantes de toutes leurs meilleures chansons. Ice Machine, l’autre face, est toujours l’une de leurs meilleures chansons live. Le single a été un succès immédiat dans les charts indépendants, mais ce n’est qu’en avril qu’il est rentré dans les charts “officiels”, où il est monté au plus haut à la 57ème place en quatre semaines.

Le succès encourageant de leur premier single signifiait que d’autres labels ont offert à Depeche Mode de nombreux contrats, mais ils ont décidé de rester avec Mute. À bien des égards, c’était un geste courageux. Mûte n’avait manifestement (et n’a toujours pas) les ressources financières pour orchestrer le genre de campagnes promotionnelles souvent organisées par les maisons plus grosses, mais son attention personnelle à ses artistes était évidemment une compensation à cela aux yeux du groupe.

Le deuxième single, New Life, est sorti en juin 1981, avec une version maxi 45 tours apparaissaient peu après. Cette fois, le single est monté en flèche au sommet des charts indés, et le succès a été également plus immédiat dans les charts principaux, où New Life a atteint la 11ème place au mois de juillet. Comme le premier single, New Life est sorti à l’origine dans une pochette avec photo et le maxi 45 tours a lancé une autre tendance en ayant une pochette différente du 45 tours. Le groupe n’était pas non plus satisfait de sortir les mêmes versions sur les sorties en 45 tours. Tous leurs maxi 45 tours incluent des versions différentes (habituellement plus longues) de leurs pendants sur 45 tours, et portent habituellement de nouvelles descriptions qui les distinguent des morceaux sur 45 tours. Par exemple, la face B de New Life, Shout, est décrite comme “Rio mix” sur le maxi 45 tours. New Life était encore plus commercial que Dreaming Of Me, et était l’un des meilleurs moments de leurs concerts et de leur premier album.


ENTRAÎNANTS
En août, le troisième single du groupe est sorti. Just Can’t Get Enough était leur plus grand tube en date (arrivant à la 8ème place en dix semaines dans les charts) et montrait Depeche Mode avec un nouvel air de sophistication (ce qui a ennuyé apparemment une partie de leurs fans originaux) et un nouveau refrain et riff de synthé très entraînant. Encore une fois, la version maxi 45 tours comprenait des versions plus longues des versions du single.

La réputation du groupe a été finalement établie à la fin du mois d’octobre avec la sortie du seul album en date du groupe, Speak And Spell. Il continuait la tradition des pochettes photographiques du groupe en n’ayant aucun plan du groupe dessus, et au sein de ses onze morceaux révélait plusieurs nouvelles faces du groupe. Produit comme d’habitude par le groupe et Daniel Miller, l’album contenait une nouvelle version de Photographic du sampler Some Bizarre, et les deux derniers singles, New Life et Just Can’t Get Enough. Il y avait aussi une version de Any Second Now, la face B de leur troisième single. Des nouvelles chansons, les plus intéressantes étaient probablement I Sometimes Wish I Was Dead, qui démentait son titre lugubre, Puppets, morceau pop entraînant avec une belle voix et What’s Your Name, qui commence par un faux rythme de batterie à la Phil Spector et se termine avec la même séquence montant que Suffragette City de David Bowie. L’album confirmait également que le groupe était bien plus heureux avec les morceaux pop que le son légèrement plus funk de Nodisco.


RÉUSSITE
L’album, qui est aussi disponible en cassette, est entré directement à la 10ème place des charts pop, son plus haut placement en date – bien qu’il demeure maintenant depuis près de huit mois dans les charts, une grande réussite pour un disque sur un label indépendant. Ce n’est pas surprenant qu’il ait été au sommet et des charts indépendants pendant plusieurs semaines, tout comme tous les singles suivants du groupe.

Le plaisir du groupe devant leur succès a été légèrement tempéré par la décision de Vince Clarke de quitter le groupe pour une carrière solo. À l’époque, cela semblait probable de causer à Depeche Mode de grosses difficultés. Vince était le principal compositeur du groupe et même si le communiqué de presse original disait qu’il contribuera toujours des chansons au groupe, il est rapidement devenu apparent que ses liens avec le groupe étaient complètement rompus. Il trouvait apparemment que la pression d’être dans le groupe était trop et souhaitait écrire et enregistrer à sa propre vitesse.

Depeche Mode ont répondu en sortant leur single le plus commercial de tous. See You (écrit par Martin Gore, qui avait auparavant composé deux chansons pour l’album) est sorti en janvier 1982 et est monté à la 6ème place le mois suivant – complet avec la paire habituelle de sorties en 45 tours et maxi 45 tours et des pochettes avec photo différentes. Le succès du single a mis un terme à toutes les rumeurs selon lesquelles sans Vince Clarke, le futur du groupe était incertain. Martin Gore a également écrit le single le plus récent du groupe, The Meaning Of Love, qui, même si c’est une autre bonne chanson (qui a des influences Sixties définies), s’est vendu de manière décevante, n’atteignant que la 15ème place dans les charts. Malgré cela, la présence continue de l’album dans les charts, la réaction que le groupe a reçu en tournée, et le succès consistent de leurs singles, voulait dire que Depeche Mode allaient très probablement surmonter toute difficulté à court terme, du moment qu’ils continuent à produire des chansons commerciales et entraînantes.

Tandis que Depeche Mode ont continué sans lui, Vince Clarke a formé un duo, Yazoo, avec Genevieve Alison Moyet (alias “All”). Leur premier disque, Only You, est sorti chez Mute en mars ; mais ce n’est que les deux derniers mois qu’il est finalement passé à la radio et est rentré dans les charts. Accompagné par un maxi 45 tours qui comprend des versions longues du single, Only You prouve que le talent d’écriture gagne en force, étant donné qu’il a réussi à créer son propre style individuel loin du son de Depeche Mode. La deuxième place dans les charts de Only You suggère que le public pensait la même chose ! Les prochains singles de Yazoo seront certainement attendu avec intérêt.


CATALOGUE
Tous les disques de Depeche Mode sont toujours au catalogue, même si certains 45 tours avec pochettes photo semblent désormais difficiles à trouver. Les collectionneurs devraient chercher l’édition américaine de leur album, qui possède un morceau bonus, Dreaming Of Me. En plus de leurs éditions britanniques normales, avec toutes les variations de pochettes et les versions 45 tours / maxi 45 tours, Depeche Mode sont également apparus sur un flexi disc donné gratuitement avec le magazine Flexipop il y a plusieurs mois – disque qui pourrait devenir collector à l’avenir. Il y a eu aussi de l’intérêt pour les quelques premiers singles étrangers, qui, comme d’habitude, ont des pochettes différentes de leurs 45 tours britanniques. L’intérêt pour les disques de Depeche Mode au sein des collectionneurs (sûrement rapidement rejoints par un intérêt similaire pour Yazoo) est la confirmation finale que le groupe est définitivement là et pour un moment. Si 1981 était l’année des groupes à synthétiseurs, alors Depeche Mode en étaient un de leurs espoirs les plus prometteurs ; et leur performance de 1982 jusqu’ici suggère que 1981 n’était pas un coup de chance extraordinaire !


Discographie complète de Depeche Mode

Singles de Depeche Mode

Numéro de catalogueTitre
Mute MUTE013DREAMING OF ME / ICE MACHINE (février 1981)
Mute MUTE014NEW LIFE / SHOUT! (juin 1981)
Mute 12MUTE014NEW LIFE / SHOUT! (mxi 45 tours, juin 1981)
Mute MUTE016JUST CAN’T GET ENOUGH / ANY SECOND NOW (août 1981)
Mute 12MUTE016 JUST CAN’T GET ENOUGH / ANY SECOND NOW (maxi 45 tours, août 1981)
Mute MUTE018SEE YOU / NOW, THIS IS FUN (janvier 1982)
Mute 12MUTE018SEE YOU / NOW, THIS IS FUN (maxi 45 tours, février 1982)
Mute MUTE022THE MEANING OF LOVE / OBERKORN (IT’S A SMALL TOWN) (mai 1982)
Mute 12MUTE022THE MEANING OF LOVE / OBERKORN (IT’S A SMALL TOWN) (mai 1982)

Albums de Depeche Mode

Mute STUMM5SPEAK AND SPELL (octobre 1981)
Mute CSTUMM5SPEAK AND SPELL (cassette, octobre 1981)

Singles de Yazoo

Mute MUTE020ONLY YOU / SITUATION (mars 1982)
Mute12MUTE020ONLY YOU / SITUATION (maxi 45 tours, mars 1982)

Traduction : 6 juin 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s