Gorillaz | Q – mars 2010

Yo Ho Ho – Gorillaz revient sur la vague

“C’est un truc immémorial. Jay-Z qui prend sa retraite de la musique, le dernier album des Streets, Led Zeppelin qui ne doit jamais se reformer, la séparation des Libertines… tôt ou tard, ces choses reviennent ensemble avec grand aplomb. Tu n’es personne tant que tu ne t’es pas séparé et reformé, hein ? Ça ne fait qu’augmenter le drame quand tu reviens vraiment. Je peux révéler, cependant, catégoriquement, que Plastic Beach sera le dernier album de Gorillaz à jamais ne sortir. Vous l’avez appris de moi… directement”.
— Murdoc Niccals

Continuer à lire … « Gorillaz | Q – mars 2010 »

Gorillaz | Q – novembre 2010

Tout le monde sur le pont !

Laissant échapper les masques de dessin animé, Gorillaz ont laissé derrière eux “le fiasco marrant” de Glastonbury et s’occupent à faire saigner des nez…

Continuer à lire … « Gorillaz | Q – novembre 2010 »

Damon Albarn | Q – mai 2010

Les 100 plus grands leaders – 4. Damon Albarn

“J’ai toujours su que j’étais incroyablement spécial. Toute ma vie.
Tu sais ? Ce n’est pas vraiment grand chose”.
Damon Albarn, 1991
L’homme de la renaissance

Continuer à lire … « Damon Albarn | Q – mai 2010 »

Gorillaz | Q – avril 2010

GORILLAZ Plastic Beach

Parlophone. CD/Téléchargement
Sortie le 8 mars

Note : 5 sur 5.

Il se vante d’une distribution de stars, mais c’est le chef-d’œuvre de Damon Albarn

Continuer à lire … « Gorillaz | Q – avril 2010 »

Gorillaz | The Times – 10 mai 2010

Singe voit, singe fait, singe tourne : le Gorillaz est de retour

“Moi je dis, elles sont jolies !” s’exclame Jamie Hewlett quand Damon Albarn entre à grandes enjambées dans les quartier généraux du duo dans l’Ouest londonien. L’objet de sa fascination ? Albarn, son pote dans Gorillaz, fait une nouvelle paire de richelieus brillants, juste comme ceux qu’appréciait particulièrement Monsieur Bruit de la sérié des Monsieur Madame. Loin d’être bruyant, cependant, Albarn est en mode un peu plus contenu que sa nature combattive normale. C’est le lendemain matin des élections. Avec sa compagne de long terme Suzi partie, Albarn n’est jamais allé au lit. Il a passé toute la nuit sur le canapé, scotché au chaos émergeant jusqu’à ce qu’il soit l’heure d’emmener sa fille Missy à l’école.“Ce sont, explique-t-il, mes chaussures de parlement suspendu”. Quand on l’interroge sur le résultat – ou, plutôt le manque d’un résultat – l’homme de 41 ans est une image d’ambivalence rongée par les soucis. “Ce que je pense d’un parlement suspendu ? J’en voulais un”. A-t-il voté ? “Oui, mais je ne vais pas te dire pour qui”. Même s’il “n’y a aucune chance sur Terre” qu’il vote pour les Tories, la grande partie de son irritabilité à propos des élections est centralisée sur Gordon Brown. “Il aurait dû rester à son putain de poste de Chancelier de l’Échiquier”, dit Albarn, en attendant que la bouilloire bout. “Il n’aurait jamais dû avoir cette stupide ambition [d’être premier ministre]. Sa force, c’est faire les calculs. Il aurait eu beaucoup plus de résultats en restant à l’arrière plan”.

Continuer à lire … « Gorillaz | The Times – 10 mai 2010 »

Blur | Mojo – mai 2013

Essex Machines – Blur et solo

Le groupe qui se réinvente

Par Danny Eccleston

Grâce à un rôle arrogant dans les méchantes histoires de la Britpop des années 1990, les quatre hommes de Blur sont hantés par des représentations d’eux alors qu’ils étaient le plus ennuyant et le plus caricatural. Mais regardez en arrière – dans le chaos punk du Seymour pré-Blur, et encore plus loin, dans les illuminations adolescentes stimulées par les Jam, les Specials et New Order, dans l’environnement hippie du chanteur/compositeur Damon Albarn (son père Keith a managé Soft Machine) et son apprentissage dans le théâtre musical – et l’âme d’un phénomène pop fascinant et universel émerge.

Continuer à lire … « Blur | Mojo – mai 2013 »

Monkey Journey To The West | The Age – 24 août 2008

Monkey voit, Monkey fait

Prenez le cerveau Britpop derrière le groupe illustré Gorillaz, faites lui composer un opéra chinois, ajoutez y de la Cantopop et fondez le sur légende play-back Monkey. Damon Albarn et Jamie Hewlett parle à Stephanie Baunbury de leur plus bizarre collaboration.

Continuer à lire … « Monkey Journey To The West | The Age – 24 août 2008 »

Gorillaz | Observer – 6 novembre 2005

Le coup de théâtre d’Albarn

Le spectacle de Gorillaz est de bonne augure pour le nouveau festival des arts de Manchester

Gorillaz
Manchester Opera House

Continuer à lire … « Gorillaz | Observer – 6 novembre 2005 »

Gorillaz | Telegraph – 2 novembre 2005

Un mélange parfait de son et de vision

David Cheal chronique Gorillaz à l’Opera House de Manchester

Continuer à lire … « Gorillaz | Telegraph – 2 novembre 2005 »

Gorillaz | The Telegraph – 1er septembre 2005

“J’ai appris à ne pas être un idiot agaçant”

Damon Albarn a plus de succès – et s’amuse plus – en tant que l’homme dissimulé derrière le groupe de bande dessinée Gorillaz qu’avec Blur. Il parle à Craig McLean.

Continuer à lire … « Gorillaz | The Telegraph – 1er septembre 2005 »