Au moins, il nous emmène au Japon

2009, -12 ans. Sortie : le 19 octobre, prix minimum conseillé : 19.99£

Même avec l’homme derrière les rouflaquettes, Hugh Jackman, qui laisse entendre depuis un moment maintenant que la meilleure aventure isolée du mutant Marvel, c’est l’histoire “japonaise” préférée des fans, les pouvoirs ont décidé de faire une extension détailles des origines de Wolverine (abordées dans X-Men 2) pour son premier film solo. Le problème, c’est qu’en faisait cela, ils n’ont pas réussi à apprendre des erreurs – et des succès – de ses prédécesseurs.

Wolverine est “le mec cool” parce qu’il n’a pas vraiment besoin de beaucoup développer tout cela, et il y a une bonne raison pour laquelle les auteurs des comics lui ont si longtemps caché sa mémoire. Mais X-Men Origins: Wolverine a opté pour le gars coll et bourru aux vannes sarcastiques qui porte le fardeau du rôle principal, avec toute la fouille dans le bagage émotionnel et le développement de personnage demandés, tout en y casant une collection de favoris des fans sur le côté. Le résultat était, tristement, prévisible – certains sont superflus à l’histoire (Wraith, le Colosse), tandis que d’autres sont sous-utilisés (le Bolt de Dominic Monaghan, dont la mélancolie sous-jacente promettait beaucoup). À la fin, ce sont les mauvais garçons qui ressortent : Liev Schreiber (dans le rôle du demi-frère méchant de Logan, Victor Creed) vole la vedette, tandis que Ryan Reynolds s’approprie bien l’épéiste immoral et bavard – pour un moment, de toute manière – Wade Wilson. Tout s’intensifie dans une grosse confrontation liée de manière intelligente à l’accident nucléaire de Three Mile Island, mais le réalisateur Gavin Hood ne donne jamais la beigne requise. Ni la griffe.

Ceci dit, maintenant qu’on lui a effacé cette fichue mémoire, on attend avec grande impatience de voir Wolverine-san.

BONUS DVD Dans Wolverine libéré, Jackman explique la décision de raconter à nouveau l’histoire d’origine. Hood présente une séquence de scènes coupées et allongées (dont une de Logan qui rencontre une jeune Tornade) pour laquelle il fournit aussi un commentaire. De plus, vous avez la copie digitale du film.

Sam Toy

Film 2/5 Bonus 3/5

Traduction – 15 mars 2014